Jouissant d’un succès grandissant, le champagne rosé trouve une belle expression dans le nouveau millésime Comtes de Champagne Rosé 2009.

Le champagne rosé, un vin très prisé

Si le champagne rosé a vu le jour dès 1764, il faudra attendre un demi-siècle pour que le premier rosé d’assemblage connu soit mis au point. Au fil du temps, malgré un succès intermittent, ce vin à la robe intrigante, s’est peu à peu imposé dans le paysage champenois. Il domine aujourd’hui le marché derrière les champagnes bruts non millésimés et représente désormais à lui seul 11% des volumes exportés (soit 20 millions de bouteilles). Adoubées par les puristes, les bulles roses s’arrachent aujourd’hui au Japon, en Inde, en Allemagne et aux Etats- Unis. 

Les différents types de Champagne Rosé

Synonyme de joie, d’allégresse et de spontanéité, le champagne rosé provoque l’enthousiasme à chacune de ses apparitions. Au sein de l’appellation, ses secrets de fabrication sont précieusement voire jalousement gardés et résultent d’un savoir-faire complexe. 

Les rosés d’assemblage

Majoritaires en Champagne, les rosés d’assemblage sont assemblés avec du vin blanc et du vin rouge AOC dans une proportion allant généralement de 5 à 20%. Ce procédé est exclusif à la Champagne et les Cuvées qui en résultent retranscrivent parfaitement l’ADN champenois. Ces vins à la robe claire sont légers, plein de peps et très fruités. 

Les rosés de macération

Plus vineux et racés, les rosés de macération ou de saignée sont élaborés à partir d’un processus délicat qui consiste à laisser macérer les jus avec les peaux des raisins noirs (Pinot Noir et Meunier) pendant quelques heures jusqu’à l’obtention de la couleur désirée. 

En fonction du terroir d’origine des raisins, du style impulsé par son créateur, de la méthode d’élaboration et du dosage final, le champagne rosé se dévoile donc rarement de la même façon. 

Quel accompagnement avec le champagne rosé ?

Vif et intense, ce vin séducteur respire le parfum des beaux jours et on l’imagine aisément sublimer une coupelle de fraises ou un macaron mais il pourrait bien vous surprendre à table, quelle que soit la saison, sur une salade d’écrevisses et même à l’apéritif autour d’une planche de charcuterie fine. 

À la dégustation, les champagnes rosés délivrent des arômes très expressifs. Au nez, des notes de fruits des bois, de framboise, de fruits à noyaux et de grenade peuvent généralement apparaître. En bouche, la texture est crémeuse presque soyeuse. Sur le palais, l’effervescence est vive et fougueuse… Élaborer un champagne rosé est un vrai travail de joaillier. 

La Cuvée Comtes de Champagne Rosé 2009, l’incarnation de cette exigence

Ce millésime, qui a fière allure, n’a absolument rien à envier à ses prédécesseurs. La noblesse de ce grand vin provient de l’origine de ses raisins et de la parfaite maîtrise de son assemblage. Le Comtes de Champagne Rosé 2009 est composé de 30 % des Grands Crus de Chardonnay des plus prestigieux terroirs de la Côte des Blancs, et de 70 % de Pinot Noir, issus des Grands Crus de la Montagne de Reims. Dans l’assemblage sont incorporés 12 % de Pinot de Bouzy vinifiés en rouge, dont la macération pré-fermentaire assez longue apporte une belle structure tannique, aux arômes de fruits rouges et noirs. 

Un séjour de dix ans en caves au cœur des crayères gallo-romaines de Saint-Nicaise a permis de donner naissance à un champagne pleinement abouti. À travers cette éloge du temps, l’expérience sensorielle est bel et bien au rendez-vous. Dans le verre se joue une valse harmonieuse et hypnotique. La bulle est gracieuse, la robe, qui se pare de reflets légèrement ambrés, est élégante et le parfum est enivrant. 

La structure aromatique est pure, précise et gourmande. Elle délivre des notes de fruits rouges mûrs, de cerise griotte, d’orange sanguine et de pêche de vigne. Le côté minéral laisse apparaître des notes plus gourmandes de fraises des bois compotées et d’agrumes confits. 

À table, place à l’émotion. Ce champagne de gastronomie sublimera des mets délicats comme un homard grillé ou un suprême de volaille de Champagne rôti à la verveine. Il se mariera également merveilleusement bien avec certains fromages puissants comme un vieux Comté ou un Chaource et surprendra au moment du dessert avec la douceur acidulée des poires au four. 

Plus d’informations sur la cuvée Comtes de Champagne Rosé ici 

Texte : Katia Demissy