Depuis 1824, la manufacture J.L. Coquet propose une porcelaine d’excellence mêlant innovation et élégance intemporelle. Ayant su se réinventer au fil des générations, le porcelainier et sa célèbre manufacture d’émaillage Jaune de Chrome sont aujourd’hui les partenaires des plus grands chefs.

Tout commence avec une porcelaine blanche d’une grande pureté façonnée entre les mains des Frères Pouyat à quelques kilomètres de Limoges, à Saint-Léonard-de-Noblat. Ces porcelainiers façonnent leur succès autour de cette porcelaine réputée comme la plus blanche de France. Toute ombre est proscrite et la translucidité est de rigueur. En 1963, Jean-Louis Coquet prend la direction de la manufacture. C’est sous sa direction artistique que naîtront les collections iconiques. Ses modèles sont alors directement inspirés des dessins de la mère de l’artisan, alors créatrice de mode. Cette exigence et ce savoir-faire se transmettent d’une génération d’artisans à l’autre tandis que l’inspiration artistique évolue au gré des modes et des influences des chimistes du studio de création.

Manufacture de Saint-Léonard-de-Noblat

Dans les années 80, le directeur Christian Le Page apporte une dimension créative particulièrement moderne et crée un atelier d’émaillage : la manufacture Jaune de Chrome. Cette nouvelle équipe, détonante dans l’univers des arts de la table, applique des motifs et textures colorés au blanc immaculé des pièces de J.L. Coquet. Par une excellente maîtrise des émaux, ces pièces d’exception revêtent des effets de matières uniques qui se découvrent au four.

Plutôt J.L.Coquet ou Jaune de Chrome ? Quel que soit votre préférence, le biscuit (la pâte de porcelaine cuite, et à l’état brut) aura été façonné entre les mêmes murs. Seuls les décors sont réalisés en des lieux distincts : immaculés, gravés et précieux pour les pièces de J.L.Coquet ; colorés, texturés et uniques pour les pièces de Jaune de Chrome.

En 2017, les ateliers prennent feu, faisant disparaître les précieux moules qui permettent de reproduire les collections conçues par la manufacture. Les modèles des XIXe et XXe siècles sont donc devenus de véritables pièces de collections. La manufacture échappe à la faillite en intégrant la Compagnie Européenne de Luxe et Traditions. Collectionneurs, héritiers et professionnels, autant français qu’étrangers se croisent dans les boutiques de J.L.Coquet pour retrouver les précieuses collections historiques de la manufacture, et ses nouveautés qui s’étendent à présent à l’univers de la décoration et de la salle de bain.

Parmi ses incontournables, J.L Coquet décline depuis 1998 l’iconique modèle Hémisphère créé par Sylvie Coquet, fille de monsieur Jean-Louis Coquet. Ces stries finement gravées dans la porcelaine, intemporelles et d’une grande modernité à la fois, s’adaptent à toutes les formes et accueillent volontiers les décors peints à la main de Jaune de Chrome.

Pour les clients les plus passionnés, la manufacture propose un service sur-mesure. Parmi eux les plus grands chefs français, qui recherchent des collections uniques pour leurs restaurants. Le client expose l’univers qu’il convoite et les artisans de la manufacture déclinent des propositions de formes et de décors jusqu’à atteindre l’idéal. Ce fut notamment le cas pour l’assiette de présentation d’Alain Ducasse qui orne les tables du restaurant Jules Verne, au premier étage de la tour Eiffel.

Le processus de création d’une collection J.L.Coquet ou Jaune de Chrome démarre au studio de création. Pour de nouvelles formes, plusieurs maquettes et impressions 3D seront réalisées avant de produire les premiers moules. Un moule résistant à une vingtaine de cuissons seulement, l’atelier de moule est particulièrement sollicité et limite les tâtonnements de l’équipe créative. L’ensemble de la collection est donc méticuleusement pensé et étudié avant sa production : étude de faisabilité, de pause du décor et sa réaction sur le biscuit et enfin ses déclinaisons possibles chez J.L.Coquet et Jaune de Chrome. Alain Ducasse optera pour le blanc de J.L. Coquet et un jeu de relief aux formes organiques inspirées de l’architecture de la tour Eiffel.

La maîtrise de la gravure et de l’émail de J.L.Coquet et Jaune de Chrome sublime les tables du monde depuis près de 200 ans. Véritable ambassadrice d’un certain art de vivre à la française, elle est gratifiée du label Entreprise du Patrimoine Vivant et bénéficie d’une Indication Géographique Protégée. Cette manufacture de tradition a inscrit sa place dans des générations de familles françaises et contribue à magnifier l’expérience culinaire des mets les plus somptueux.

Texte : Amélie Cabon
Images : DR